Réseau Entreprendre Paca
EMD - Montée de l'université
MARSEILLE Cedex 3 13331 France
Réseau Entreprendre Paca
43.3027392, 5.376581388888888
Retour aux témoignages
Lauréats
Philippe LEPLOMB 1

Philippe LEPLOMB

La Pizza de Manosque
P-DG

Lauréat 2010 du Pôle Transmission, Philippe a repris La Pizza de Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence

La Pizza de Manosque est une marque bien connue. Quelle entreprise y a-t-il derrière ?

C'est en 1991 que la Pizza de Manosque a vu le jour. Cette entreprise,  dans les Alpes-de-Haute- Provence, est spécialisée dans la fabrication de pizzas, cuites au feu de bois de chêne et de hêtre, puis surgelées. Tout en restant humble, notre segment de marché est celui du « haut de gamme ». Il répond à une attente des consommateurs en termes de qualité, de saveurs et d'authenticité. A ce titre nous avons développé deux recettes de pizzas « Label Rouge » : un signe de qualité reconnu par les consommateurs. Nous sommes les seuls à pouvoir les commercialiser à ce jour. Notre activité est répartie de façon équilibrée entre deux réseaux : la GMS (Carrefour, Intermarché, Auchan, etc.) et les circuits spécialisés (Thiriet, Picard, Toupargel, Maximo, etc.). L'entreprise compte 46 salariés, à Manosque, et représente un CA de 6.5 M€ réalisé dans toute la France.

 

Comment s'est passé la reprise de l'entreprise ?

La Pizza de Manosque a connu plusieurs actionnaires différents avant la situation d'aujourd'hui. D'un  actionnariat familial au départ, l'entreprise est passée en 2000, après plusieurs changements, dans le groupe Saveurs de France/Brossard. Un groupe qui, au second semestre 2005, a choisi de s'en séparer.  J'étais alors directeur commercial et marketing chez Brossard, et Après un premier étonnement, il m'a encouragé dans cette voie. Depuis 10 ans qu'il m'avait recruté, nous avions appris à nous connaître. En janvier 2007, je suis arrivé sur le site de Manosque afin de mettre en place le projet de reprise, avec l'appui du groupe Brossard. Avec notamment pour objectifs de développer de nouvelles stratégies commerciales et de nouveaux produits. Un choix payant puisque le poids des nouveaux produits est passé de 1% en 2007 à plus de 15% en 2010. Dans le même temps, j'ai bouclé le montage financier de la reprise, qui a été faite en avril 2010.

 

Aujourd'hui, où en est la Pizza de Manosque et quelles sont les perspectives ?

Au 30 juin 2010, nous sommes en parfaite harmonie avec le plan de développement présenté à nos partenaires financiers.

La Pizza de Manosque veut dans les 3 à 5 prochaines années devenir la marque de référence sur le marché des pizzas cuites au feu de bois. A ce jour, nous sommes la seule entreprise à proposer une marque nationale  « La Pizza de Manosque » aux distributeurs. L'objectif est d'alimenter régulièrement nos clients en nouveaux produits (formats différents, recettes nouvelles, origines des matières premières, tendances de consommation, etc.). Ceci nous permet d'être en permanence source de proposition et de réagir très vite aux demandes des clients.

 

Pourquoi êtes-vous venu chercher le soutien de Réseau Entreprendre PACA ?

Au moment de mettre en place le projet de reprise et après avoir réorganisé l'entreprise, je me suis tourné vers plusieurs organismes pouvant m'apporter un appui financier. C'est à ce moment que j'ai pris contact avec Réseau Entreprendre PACA. Immédiatement,  j'ai eu une oreille attentive (Merci Juliette !) qui m'a aidé par ses conseils à structurer et amender le projet. Ensuite, ce qui m'a séduit dans le Réseau Entreprendre PACA, ce sont plusieurs choses. Ensuite, ce qui m'a séduit dans le Réseau Entreprendre PACA, ce sont plusieurs choses. Tout d'abord, les échanges avec cinq chefs d'entreprises d'horizon très différents, qui m'ont permis de balayer l'ensemble des aspects de mon projet. Ensuite, ce qui m'a séduit dans le Réseau Entreprendre PACA, ce sont plusieurs choses : Tout d'abord, les échanges avec cinq chefs d'entreprises d'horizon très différents, qui m'ont permis de balayer l'ensemble des aspects de mon projet. Puis le passage devant un comité d'engagement : l'objectif était de mettre en avant l'individu et son projet avant toute autre considération. Cela a été un vrai coup d'accélérateur pour moi, une nouvelle source de motivation pour réussir. Enfin la mise en place de l'accompagnement au travers du suivi personnalisé et de la mise en place du club des lauréats. Là encore deux très belles surprises. D'abord la rencontre avec Gilles DELASSUS, Directeur Général de la Confiserie du Roy René. Avec lui, j'aborde sans tabous toutes mes préoccupations de nouvel entrepreneur. Enfin, ce Club des Lauréats dont j'avais entendu parler sans en connaitre toute la richesse (Merci Hayette !). Cette richesse, je l'ai vraiment sentie dès notre première rencontre, le 12 octobre dernier, au travers du partage d'expérience dans un groupe très différent tant dans le parcours  de chacun que dans les projets.