Réseau Entreprendre Paca
EMD - Montée de l'université
MARSEILLE Cedex 3 13331 France
Réseau Entreprendre Paca
43.3027392, 5.376581388888888
Retour aux témoignages
Lauréats
Yannick GRASSET 1

Yannick GRASSET

RFIdeal
P-DG

Yannick Grasset, fondateur de RFIdéal, Lauréat de la Section Côte d’Azur

RFIdeal propose une innovation importante dans le domaine de la microélectronique. Quelle est-elle ?

Les circuits intégrés (ou puces) sont généralement des composants de très petite taille (quelques centaines de microns de coté) Ils doivent impérativement être intégrés dans un boitier dont la fonction est de faciliter à la fois la connexion et la manipulation, grâce à une taille des boitiers plus importante (plusieurs mm à plusieurs cm de côté) RFIDeal a développé une technologie innovante d'assemblage de ces puces apportant une baisse des coûts de production et une très nette progression des volumes, tout en réduisant dans le même temps les besoins d'investissements en machines !

 

A partir de cette innovation, quelles solutions et quels marchés visez-vous?

Le premier des marchés visés par RFIDeal, est celui de l'assemblage des étiquettes RFID dites passives, autrement dit les étiquettes assurant une identification sans contact, grâce aux ondes radio.

Parmi les applications que nous connaissons tous, il y a le passeport électronique.

Ce marché des étiquettes RFID passives représente en 2010 3,1 milliards de pièces. Une baisse des prix de 30% permettra à ce marché d'atteindre des volumes de 24,6 milliards dès 2014. Aujourd'hui le marché tarde à démarrer pour des raisons de prix mais aussi pour des raisons de capacité de production. Avec notre technologie, nous répondons à ces deux demandes simultanément ; notre technologie s'adapte sur des machines 3 à 5 fois moins chères et leur permet de produire jusqu'à 20 fois plus de pièces. D'où une baisse des coûts d'investissement et de main-d'œuvre.

Nous apportons un avantage majeur aux fabricants d'étiquettes RFID : un fabricant souhaitant des capacités annuelles de production d'un milliard de pièces, doit disposer d'une vingtaine de machines ce qui représente environ 17 millions d'euros! Avec notre technologie, les machines assurant le même volume nécessitent moins d'un million d'euros d'investissement et amènent de l'ordre de 10 à 15 % d'économie sur les coûts récurrents de production.

 

Comment en êtes-vous venu à développer ce projet et quels soutiens avez-vous reçus?

L'envie d'entreprendre me trotte en tête depuis des années. A l'issue d'un licenciement économique en 2007, j'ai rebondi en créant ma propre société, motivé dès le départ par un associé senior. Le projet a ensuite reçu le support de nombreuses personnes et organisations : OSEO dès 2007 qui assure le suivi du CNCE (je suis lauréat du Concours National de la Création d'Entreprise de Technologies Innovantes, catégorie Emergence), l'Incubateur PACA-Est (de 2007 à 2009), le Réseau Entreprendre depuis mi-2010 (un grand merci à mon accompagnateur !) RFIDeal est aussi membre d'organisations basées en PACA qui soutiennent les développements des technologies RFID : Le pôle SCS, ARCSIS ou encore le CNRFID. Depuis le démarrage du projet, RFIDeal a reçu le soutien financier de particuliers à hauteur d'environ 200k€ par an. Il nous faut maintenant passer à la vitesse supérieure avec la mise en production et nous cherchons pour 2011 500k€.